ENTRE NOUS

L'œil écoute

Le papier : petite mort ou grande mutation ?

À l’heure où la presse est en crise, où l’avènement des tablettes numériques transforme les comportements, l’avenir du papier semble incertain… Mais doit-on véritablement prédire sa mort ou seulement sa mutation ?

Avec 250 millions de tablettes vendues dans le monde et 1 milliard de smartphones en circulation, impossible d’échapper à la vague digitale. L’heure de l’immédiateté et de l’instantanéité a sonné : on tweete comme on respire, on « instafood » autant que l’on mange et plus de 100 heures de vidéos sont mises en ligne sur Youtube chaque minute. On veut tout, tout de suite. On passe constamment d’une information à l’autre en mode « zapping ».
Face à cette déferlante, le papier semble dépassé, trop lent. Dans la communication aussi, les formats papier ne permettent pas de répondre à ce besoin d’immédiateté. Le résultat ? Le digital gagne peu à peu du terrain. Certaines entreprises telles que Sodexo ou Alcatel ont même misé sur le tout numérique pour leur dernier rapport annuel.
Cependant, face à ce tourbillon d’informations, une seconde tendance émerge, plus portée sur des valeurs de qualité et une envie d’information réfléchie et approfondie. Et si le papier venait donc répondre à cette tendance ?

Jouer sur la complementarite

L’exemple des mutations dans le secteur de la musique est  parlant : qui aurait cru que l’avènement de la musique sous format numérique donnerait une telle recrudescence au Vinyle ? Aujourd’hui, les deux outils sont complémentaires. L’achat d’un album sur iTunes n’empêche pas l’achat du vinyle en magasin, bien au contraire ! Lorsque la musique a évolué vers d’autres modes d’utilisation, le disque vinyle s’est vu considéré comme un objet de collection. Et s’il en était de même avec le papier ?
Papier et digital ne sont pas antinomiques. En communication, pouvoir jouer sur leur complémentarité permet de développer des dispositifs complets.
Le digital, c’est l’interactivité et la simplicité. On lit, on partage et on commente. Les contenus s’enrichissent et s’accompagnent de vidéos, photos ou autres animations. La lecture devient sociale.
La lecture linéaire qu’offre le papier permet quant à elle une lecture avisée, réfléchie et approfondie. Le format du document s’enrichit aussi pour devenir premium. Beaux et originaux, les documents papiers tendent à devenir de véritables objets de collection que nous contemplons, manipulons et relisons à de multiples reprises ! L’enjeu pour les entreprises aujourd’hui est donc de jongler avec les deux outils. Chez eurokapi nous en sommes certains, face au digital, le papier n’a pas dit son dernier mot.

Pour aller plus loin

Influencia défend le fait que le papier prendra sa revanche dans le futur. Un article illustré par de nombreux exemples à découvrir.


Voir aussi


comments powered by Disqus

Fill out my online form.

Pour être contacté : Je laisse mes cordonnées